rabelais

lien permanent

tondow

...............................SOUVENIRS.
1992.
fleurs en papier crépon.
tondo de 1 mètre de diamètre.

lien permanent

tulipes5

................................TULIPES.
1992.
200 pots: papier crépon vert et jaune, oasis, fil vert de jardinier, pots en plastique noir.
installation des tulipes en milieu naturel.

lien permanent

cornew

................................CORNE D’ABOONDANCE.
1992.
papier carton.
6 X 2 m.

lien permanent

volumesw

...............................VOLUMES. 1992-1993 .
materiaux divers. papiers plâtre toiles paraffine porcelaine. 3 cm à 1,70m.
exposition à Chinon (I§L).1994.
invitation de l'inspection académique d'Indre et Loire.

lien permanent

voluens4w




Une orange. Son écorce est ferme, résiste, craque ensuite sous la pression insistante des doigts avec un léger crépitement. Une à une, les parties de l'écorce découpée tombent sur le sol; orangées, jaunes foncés avec des reflets brillants sur certaines parties de leur forme arrondie. Une odeur de sucre, de miel et un peu acide en même temps s'échappe du fruit. Les doigts décollent un à un les quartiers.
Il mange le fruit complètement et laisse sur le coin d'une nappe ou par terre, les pelures et les pépins qu'il a recraché au fur et à mesure dans sa main.

La spirale d'une découpe dans l'épaisseur du papier et du plâtre, suggère le mouvement circulaire du couteau dans l'écorce végétale; Du papier froissé, plié et déchiré, collé sur d'autres morceaux de papier ou bien de tissu rigidifiés par du plâtre, de la paraffine, traîne à coté d'une sphère presque transparente, un peu rosée, en papier japon. Un ruban de terre cuite aux formes sinueuses évoque une épluchure de pomme.
des couleurs éclatent comme des fruits murs; des graines roulent à terre, s'éparpillent; des coquilles, des coques des enveloppes, des pelures, avec leurs couleurs et leurs apparences matérielles dans la lumière.
Où sont les corps des fruits?

Certaines pièces me rappellent les cailloux ronds qu'étant gamins, on allait chercher dans les chemins forestiers. O les cassait au marteau pour voir ce qu'il y avait dedans, si c'était plein ou creux à l'intérieur.
parfois dans l'anfractuosité grenue du centre, on trouvait une petite bille ronde.


Pascale GUSTIN
Paris 1994

lien permanent

volume2w

lien permanent

rougew

...............................VOLUMES.
exposition au pavillon charles X à St Cyr sur Loire (I&L).1994.
invitation de l'école municipale d'art plastique.

lien permanent

grainesw

...............................VOLUMES.
exposition au pavillon charles X à St Cyr sur Loire (I&L).1994.
invitation de l'école municipale d'art plastique.

lien permanent

cucu3w

...............................TROIS CUCURBITACES (JUSQU’AU POURRISSEMENT).
1994.
180 dessins. 35 X 35 cm. technique mixte.
exposition à Chinon (I§L) 1994.
invitation de l'inspection académique d'Indre et Loire.

lien permanent

pages (1) 2
 
  1. espace réservé

Site généré avec LoGz by Loz http://www.logz.org, Copyleft Licence Art Libre | site map
nombre de requêtes 11